4 janvier 2017 Stéphanie CAUMONT

Le réseau social Viadeo repris par Figaro Classifieds

Placé en redressement judiciaire le 29 novembre 2016, le réseau social français pour les professionnels Viadeo est repris par le groupe Le Figaro, via sa filiale de petites annonces Figaro Classifieds. Le Tribunal de Commerce a retenu l’offre du groupe média parmi 5 autres propositions.
Fut un temps, Viadeo était régulièrement comparé, mesuré, confronté à LinkedIn, et le réseau social professionnel français tentait de faire jeu égal avec l’américain. L’année 2016 marque la fin du duel – qui n’en était plus un depuis quelques années déjà – et le décompte des points est cruel pour le premier.
viadeo-figaro-2
Créé en 2004 par Dan Serfaty et Thierry Lunati, sous le nom de Viaduc, le réseau social professionnel devient Viadeo en 2007, date à laquelle il entreprend déjà de s’internationaliser. Cette année-là, la société achète le chinois Tianji. En 2009, le français acquiert également l’indien ApnaCircle et le canadien Unyk. A l’époque, Viadeo revendique 25 millions de membres, contre 48 millions pour LinkedIn. En 2010, le français est déjà présent au Canada, en Espagne, au Royaume-Uni, en Italie, en Chine, en Inde, au Mexique. Il ouvre un bureau aux Etats-Unis, où le PDG emblématique, Dan Serfaty s’installe.

Pour monétiser ses services, Viadeo vend des abonnements payants à ses membres. Les utilisateurs n’ont pas suivi. De son côté, LinkedIn table sur les recrutements facturés aux entreprises et sur les services de ressources humaines pour rentabiliser ses services. Plus le site professionnel a de profils sur sa plate-forme, plus son modèle fonctionne. Un positionnement sur le segment professionnel qui est payant.

Viadeo génère 95 % de son chiffre d’affaires sur le sol français, ce qui signifie qu’il ne parvient à monétiser que 9 millions de ses membres, quand LinkedIn est parvenu à en valoriser 300 millions. Résultat, Viadeo a dégagé à peine 30 millions d’euros de revenus sur l’année 2013, contre 1,5 milliard de dollars pour LinkedIn.

Les difficultés financières deviennent insurmontables. Dan Serfaty démissionne et est remplacé par Renier Lemmens, ancien responsable de PayPal Europe. De nouveau, Viadeo accuse une très lourde perte sur l’exercice 2015, à 23,3 millions d’euros. En Bourse, le titre continue sa descente  pour atteindre 10 millions d’euros. En mai dernier, la nouvelle direction dévoile un nouveau plan stratégique, intitulé « Vianext », et annonce qu’elle se recentre sur la France et part en quête de nouveaux financements. Le réseau ne compte plus que 157 salariés au dernier pointage, en juin.
viadeo-figaro

Rachat de viadeo par Figaro Classifieds

Figaro Classifieds, la filiale spécialisée sur les annonces emploi et immobilier du groupe Figaro, a déboursé 1,5 million d’euros pour s’offrir l’ancien champion français aux 11 millions de membres. Il compte mettre l’accent sur le recrutement et la formation.

Déjà propriétaire, entre autres, des marques Cadremploi, KelJob, ou Le Figaro Etudiant, Figaro Classifeds sait que l’enjeu se trouve principalement sur l’expérience utilisateur, tandis que LinkedIn, dans le giron de Microsoft, va accélérer sur la formation en ligne.

La filiale du groupe Figaro s’appuiera sur son vivier de «15 000 recruteurs» en France et se concentrera sur les régions, là où Viadeo disposait encore d’une bonne visibilité. Des synergies avec Cadremploi, qui affiche 4,8 millions de visites et KelJob (2,5 millions de visites, OJD, 2014 et Xiti, 2015), sont aussi à l’étude.

Tagged: , , ,

About the Author

Stéphanie CAUMONT Consultante et Formatrice sur les Réseaux Sociaux, Stéphanie CAUMONT accompagne les entreprises qui souhaitent développer la notoriété de leurs marques sur les Réseaux Sociaux.